Je viens de finir cette publication que je souhaitais mettre en ligne dimanche. Hélas, je suis en retard.  

Certains aspects sont passés mais, les énergies que j’explique sont actives au minima jusqu’à la mi-juillet. 

Nous sommes dans des transits qui nous font travailler le côté relationnel avec les autres et avec soi. 

Quand il s’agit de Mars et Venus, on pense en premier aux relations affectives. Ce n’est pas faux, mais il y a aussi toutes les autres relations.  

En Lion, on parle d’amour, de plaisir, de joie, d’enfant et de créativité. 

Mars et Venus en Lion et en conjonction, c’est vraiment une très très belle position pour nos deux tourtereaux. 

Avant de parler de la conjonction, il nous faut faire des réajustements avec les transits à Saturne et à Uranus. 

Venus est maître de la Balance, mais également du signe du Taureau, donc elle a la maîtrise sur Uranus.  

Tout est assez concentré entre le 1er juillet et le 13 juillet. Ce qui laisse penser que les situations, les événements, les prises de conscience vont aller vite. 

Voici les dernières conjonctions de Mars et Venus dans le signe du Lion. 

Le 1 er septembre 2015 à 14°55 mais Venus est rétrograde. 

Un peu plus loin, le 23 juin 1991 à 16°46. 

Je parle bien ici, des conjonctions en Lion, il y en a eu d’autres depuis et dans d’autres signes mais quoi de mieux que ce signe royal pour eux ! 

Ce qui est intéressant, c’est que depuis 2015, toutes les conjonctions entre Venus/Mars ont eu lieu en signe de terre. 

3 novembre 2015 en Vierge à 24°02 

5 octobre 2017 en Vierge à 19°13 

24 août 20219 en Vierge à 4°08 

Cette année, ils changent d’énergie, et se rencontrent en signe de feu.  

Vénus en Vierge est dites en chute dans l’astrologie traditionnelle. Donc, pas vraiment à son aise.

Elle y est perfectionniste, dans le pratique, au service, focalise sur les détails, sur son développement social, inquiète. Ses sentiments sont discrets, pouvant aller jusqu’à s’interdire la passion amoureuse. 

Mars en Vierge, est précis, conservateur, calcule, mesure, agit en s’entourant de sécurité, exigeant, analyse et refuse souvent toutes perceptives de changement sur ce qu’il considère comme acquis et établis. 

Quoi de mieux, cette année dans le signe du Lion, pour attiser le feu de la passion ! 

Mais avant, ils vont devoir passer successivement le carré-T avec Saturne et Uranus. 

Mars était en aspect exact, trigone au Nœud Sud en Sagittaire et sextile au Nœud Nord en Gemeaux, ce lundi 28 juin 2021. 

Nous avons pu réaliser une action, prendre une décision avec facilité, qui nous a permis d’avancer vers un but, un objectif futur, tout en utilisant ce que nous avons compris de notre passé, de nos erreurs. 

Mars trigone au nœud sud gouverné par Jupiter apporte une aide sans effort. Un chemin s’ouvre alors que la passion et/ou l’ambition est alimentée par le passé.  

Il sera facile de faire quelque chose, d’obtenir ou de créer.  

Mars fait également un sextile au nœud nord gouverné par Mercure (voie à suivre), alors réfléchissons à ce que nous faisons.  

Quel objectif, quel but, quelle progression voulons-nous vraiment ? Vers où voulons-nous aller ? 

Cela a pu aussi être une opportunité qui s’est manifestée. 

Le 30 juin, Junon en Sagittaire est trigone à Mars en Lion. 

Mars trigone Junon nous encourage à prendre des mesures qui facilitent les progrès dans un accord de partenariat ou dans une relation. L’accord ou l’entente est en cours de révision puisque Junon rétrograde. 

Nous pouvons raviver une promesse ou faire des efforts pour trouver l’harmonie. Les contrats de partenariat de Junon peuvent être personnels ou professionnels.  

Le 1 er juillet, Mars est opposé à Saturne. 

Il va sûrement bouillonner. Que souhaite-t-il démarrer et qui rencontre un mur ? 

Quelle est cette autorité qui se dresse devant lui ? Un partenaire ? Un employeur ? Un organisme ? Un mari ? 

Si nous poussons trop fort, nous pouvons rencontrer des blocages. Au lieu de piétiner en essayant de pousser les choses qui nécessitent plus de temps, c’est le moment de ralentir. De regarder la situation autrement, peut-être de modifier la ligne que l’on s’était fixée en faisant preuve de patience d’autodiscipline, et avec la nécessité d’adopter une approche plus humble, plus mature. 

D’autant plus que le 2 juillet, Mars en Lion est trigone à Chiron en Bélier pour nous aider à aborder sans crainte les difficultés. Ouvrant également à une guérison et/ou à une réparation. 

On peut dire qu’il y a une vraie communication entre eux, Mars étant le maître du Bélier.  

Le 4 juillet, Mars est carré à Uranus. Là, il s’énerve et réagit sans prévenir, de façon inattendue. 

On peut vouloir se libérer des pressions, des tensions par rapport à la volonté de maîtriser une situation. Ou bien, on peut aussi vouloir se libérer d’une attente, se libérer des restrictions de Saturne et se rebeller contre l’autorité. Une tendance à agir de manière imprudente sans tenir compte des conséquences peut entraîner de grandes perturbations ou des conflits dans notre vie. 

J’en ai déjà parlé dans mes précédentes publications. 

Restons calme !!! Et prudent ! 

 Le 4 juillet, le soleil est carré à Chiron. 

Est-ce que les actions ou situations qui ont précédées réveillent une blessure ?  

Le soleil est en Cancer et Chiron en Bélier. Donc une blessure d’ego, au foyer, avec la famille, … 

Nous allons nous demander (peut-être) si cela vaut la peine de suivre la structure établie ou si nous avons ce qu’il faut pour réussir. 

La douleur que nous pouvons ressentir, signifie qu’il est temps de changer, mais les blessures de Chiron ne peuvent pas être « vaincues ». La douleur doit être confrontée et intégrée.

 Affrontez une crise avec maturité et retenue.  

La douleur n’est pas une faiblesse. La tension active de ce carré cardinal peut ajuster notre objectif, reconfigurer nos limites et créer de nouvelles définitions. 

Ça fait mal ? Alors, comment cela peut-il nous rendre plus forts et plus tolérants envers nos vulnérabilités ?  

Le 5 juillet, le soleil est sextile à Uranus.  

Le transit du soleil sextile Uranus apporte d’agréables surprises et des rencontres stimulantes. 

Mais, peut-aussi faire exploser Mars qui n’a pas de marges de manœuvre. Il est prudent, autour de cette journée de garder son calme ! 

Le 5 juillet, Venus est sextile au Nœud Nord et trigone au Nœud Sud. 

Il y a de l’espoir pour l’avenir et le sentiment que quelque chose de mieux se prépare ! Chouette !!  

Cette heureuse influence suggère que les thèmes de Vénus (relations, argent, estime de soi) peuvent progresser et se développer.

Venus en Lion, parle d’amour, de plaisir, de joie. Mais aussi de sa propre expression et de création. 

En Lion, je crée une histoire d’amour, un enfant, … par exemple 😉 

Le 5 juillet, Venus est trigone à Junon en Sagittaire. 

Venus et Junon régissent le signe de la Balance. En analogie avec la maison 7, les relations. 

Les communications sont légères, fluides, avec un bel équilibre. 

C’est une opportunité pour des accords fluides et équilibrés (toute relation en tête-à-tête peut en bénéficier. 

Le 6 juillet, Junon est conjointe au nœud sud et opposée au Nœud Nord. 

Je rappelle que Junon est l’astéroïde du couple, du mariage, la femme au foyer, le conjoint légal ou ce que nous attendons de lui/elle. 

Sa position sur le thème natal, donne certaines informations sur l’archétype du partenaire idéal. 

Les mots-clés de Junon sont : conjoint, séduction, naissance, mariage, mais aussi jalousie, querelle, rancune, vengeance. 

Le 7 juillet, Venus en Lion est opposée à Saturne. Après Mars, c’est Venus qui rencontre un blocage, un frein. 

Ou, c’est elle qui prend de la distance. Elle a pourtant rencontré le nœud nord en sextile, quelques heures avant, avec le désir de se connecter à l’autre ou aux autres. 

Un élément sérieux imprègne nos relations amoureuses. Nous pouvons nous sentir critiqués et inhibés, mal aimés et insatisfaits, mais notre pire ennemi peut être nous-mêmes et nos propres peurs de nous rapprocher des autres. 

 Le même jour, Venus est trigone à Chiron. Une blessure est réveillée. J’ai bien l’impression que Venus freine une situation à cause de certaines mémoires de passé. Il y a là, pourtant matière à en guérir et d’avoir une nouvelle perceptive.  

Mais attention, car le lendemain, le 8 juillet, Venus est en carré à Uranus. 

Venus en signe de feu, veut plaire, séduire, briller. Elle a besoin de donner et de recevoir. Avec cet aspect, elle peut, elle aussi vouloir se libérer d’une attente ou dans une autre forme, prendre du recul, bouder, car elle n’aurait pas obtenu, les mots ou la reconnaissance qu’elle attendait de l’autre. 

Il faut savoir que Venus en Lion veut l’exclusivité, elle ne partage pas. 

Durant ces transits et principalement avant la conjonction, il est important d’apprendre à se nourrir soi-même. 

Ce que je veux dire par là, c’est que nous devons rayonner, briller, nous aimer nous-même, sans rien attendre de l’autre ou une situation extérieure. Ne pas chercher à faire prononcer des mots ou chercher à manipuler l’autre pour recevoir en retour. 

Il s’agit de s’aimer, de voir ce qui nous empêche d’être soi-même dans une relation. 

Il est tout à fait possible que les prises de conscience déclenchée par ce carré-T, soient libératrices d’une relation qui nous étouffe ou nous de sortir de schémas répétitifs si l’on veut bien regarder la situation en face. 

Le 10 juillet, nous avons la nouvelle lune en Cancer à 18°02. 

C’est donc, encore un autre couple Lune/Soleil. La féminité et le masculin. 

Les aspects que j’ai évoqués plus haut sont toujours actifs. 

Il y a une recherche de liberté et d’indépendance par rapport à la famille, au foyer, une femme… 

Mais une nouvelle lune est aussi un nouveau départ. Le couple soli-lunaire est opposé à Pluton et Venus et Mars sont opposés à Saturne. 

Etant donné que Saturne et Pluton sont rétrogrades, ils demandent de réfléchir aux difficultés, la une situation afin qu’au moment où ils vont redevenir directs, en octobre, la solution puisse se mettre en place. 

Il est temps de faire des plans et de préparer le terrain pour récolter les fruits de nos nouveaux départs, aussi petits ou grands, soient-ils, environ deux semaines après la Pleine Lune ou au plus tard lors de la prochaine pleine lune en Cancer, le 18 janvier 2022. Venus sera en Capricorne. 

Je me répète encore, mais essayez de prendre des notes sur ce que vous vivrez à ce moment-là, pour voir ce qui sera abouti en janvier. 

 (Je n’y reviens pas. Jacqueline et moi-même, en avons déjà parlé récemment). 

Ce début juillet est très dense en aspects. Nous avons une période qui annonce des événements rapides, transformateurs, des revirements de situations surtout sur le domaine affectif, relationnel (toutes les relations) mais aussi sur l’aspect financier et le respect de soi et de l’autre. 

Le 13, Venus et Mars se retrouvent. Une conjonction est un peu comme une nouvelle lune. Les deux énergies s’associent pour un nouveau départ. En fonction de vos vies, cela peut être une fin comme un début ou les deux. 

A nuancer avec votre propre thème de naissance, bien sûr. 

Mais en règle générales, c’est une ouverture de rencontre passionnée, d’amour réciproque, de sensualité, de coup de foudre de partenariat professionnel harmonieux pour faire ensemble.  

Un bon moment d’attraction, de plaisir, de partage, d’abondance (Venus) ou de dépense pour se faire plaisir ou se faire beau ou belle. Attention à la carte bancaire 😉 

Bref, nous sommes avec une conjonction puissante et assez rare en Lion, pour s’aimer mutuellement pour ce que nous sommes, dans l’équilibre et en sachant bien ce que l’on veut ou pas.  

En y réfléchissant, il y a bien longtemps qu’au cours de mes consultations, je n’ai pas entendu parler de relation passionnante, coup de foudre brûlant et flamboyant. 

Peut-être, comme je l’évoquais, que ces conjonctions en Vierge, ont retenu, mis en réserve, ou trop mentaliser les sentiments en voulant contrôler, préserver les acquis, le côté sécurité matérielle, la peur de changer et de demain. 

Et si, cette fois-ci, on laissait parler nos cœurs, sans jugements, sans en faire trop, sans vouloir dominer. En gardant nos valeurs et celles de l’autre ? 

Le changement d’énergies que nous avons eu en décembre avec le passage des planètes en Verseau, nous propose de nous relier en acceptant les différences de l’autre et en partageant nos qualités, nos connaissances pour mieux faire ensemble. 

Voilà, ce sont mes réflexions sur les transits du moment. Vous n’êtes pas obligé d’y adhérer, bien évidement. 

Je vous souhaite le meilleur ! 

Bien à vous,  

Cybrine.